Rachat de crédits FICIP

La Banque de France est la banque de l’État français. Elle est au service des particuliers comme des professionnels. Ce billet ne s’intéresse, ici, qu’à la situation des particuliers qui ont des problèmes de trésorerie et qui souhaitent sortir de l’engrenage du surendettement même s’ils sont fichés en Banque de France. Quelles sont les solutions possibles ?

Banque de France

Rachat de crédits lorsqu’on est fiché en Banque de France

Avant d’évoquer l’éventualité de saisir un rachat de crédits pour se sortir de l’engrenage des dettes, il est bon de comprendre ce que signifie FICP, un terme utilisé par la Banque de France ainsi que les établissements financiers.

FICP : c’est le Fichier d’Incidence national des remboursements de Crédits des Particuliers. En somme, lorsqu’un consommateur ne paye pas ses mensualités de crédit ou s’il dépose un dossier de surendettement auprès de la Banque de France, un dossier à son nom est ouvert. Ce dossier récapitule tous les retards, les impayés et les découverts bancaires. Le dossier est consultable par les organismes financiers. Une personne fichée en Banque de France peut se voir interdire l’émission de chèque comme l’utilisation d’une carte de paiement. Pour sortir de ce fichier, il faut rembourser l’ensemble de ses dettes. Des attestations de paiement sont demandées aux personnes fichées lors de la clôture. Le défichage a lieu automatiquement après 5 ans lorsque le surendetté a respecté les remboursements.

À la lecture de l’explication du terme « FICP », on est en droit de se demander si un organisme de crédits (ou une banque) ouvre un droit au rachat des crédits aux personnes fichés en Banque de France ? Sachez que la réponse est oui. Certains organismes accordent cette solution à certains profils de consommateur.

FICP rachat credits

Qui peut profiter de cette option ?

Il n’existe pas de profil type puisque chaque situation est différente. Toutefois, il faut savoir que :

  • Le propriétaire fiché en Banque de France peut demander un regroupement de crédits à condition d’hypothéquer un bien immobilier.
  • Le locataire fiché en Banque de France aura plus difficilement accès à cette option surtout si la commission lui interdit d’émettre des chèques ou d’utiliser une carte de paiement.

Quelles sont les solutions pour un locataire ? Les organismes de crédits acceptent, dans certains cas, d’ouvrir des droits. C’est, le cas, par exemple lorsque le montant de l’emprunt est moindre et que le locataire présente de solides garanties (hypothèque d’un bien effectué par un proche par exemple). De plus, il faut savoir qu’il est possible de se déficher provisoirement de la Banque de France. De plus, il faut savoir que la Banque de France est un organisme public qui accompagne les ménages qui rencontrent de réelles difficultés financières, quelle que soit la cause de l’endettement. Il est toujours possible de se rapprocher de la commission de surendettement pour faire une demande d’étalement des dettes.

Donnez une note 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.