Rachat de crédits refusés

Vous avez des difficultés à boucler vos fins de mois ? Vous pensez que le rachat de crédits peut être la solution pour vous sortir de cette situation ? Le rachat de crédits étant encadré par la législation française, il est possible que votre dossier de renégociation soit rejeté. Que faire face à un rejet ? Existe-t-il d’autres solutions ou des recours ? Nous répondons à vos questions au sein de ce billet !

refus rachat credits

Comprendre le refus de l’organisme

Avant de tomber dans l’énervement et dans la déprime totale, il faut comprendre les raisons du rejet de votre dossier. Cette compréhension va vous permettre de reconstituer une nouvelle demande plus solide. De fait, vous pouvez vous rapprocher de l’organisme ayant fait le refus pour en déterminer les causes.

devis regroupement de credit

Établir une nouvelle demande en se posant les bonnes questions
Posez-vous les bonnes questions et faites des calculs justes ! Pour vous aider à mieux comprendre, nous vous avons établi une petite liste.

  1. Quel est mon taux de surendettement ? Le ratio est le rapport entre les ressources et les dettes du foyer. Si le taux est supérieur à 40%, il y a de fortes chances pour que votre demande soit rejetée. En diminuant vos charges (baisse des courses alimentaires et vestimentaires, diminution des cotisations des diverses assurances…), emprunt auprès d’un membre de la famille, vous pouvez passer de justesse.
  2. Puis-je hypothéquer un bien ? L’hypothèque est une assurance de paiement pour l’organisme. Une solution à ne pas négliger pour solidifier un dossier de demande de rachat de crédits.
  3. Est-ce que je suis en mesure de proposer un garant à l’organisme prêteur ? Une personne embauchée en CDI peut se porter garant pour vous. Cette garantie est un réel atout pour l’établissement financier.
  4. Suis-je fiché en Banque de France ? Certains organismes n’acceptent pas les personnes qui sont fichées en Banque de France alors que d’autres offrent la possibilité aux ménages fichés de s’en sortir lorsqu’ils sont fichés avec un taux de surendettement inférieur à 40%.
  5. Lire la politique de l’établissement financier. Tous les établissements financiers n’appliquent pas la même politique. Il faut bien lire les conditions d’acceptation avant de faire une demande. Certains organismes s’intéressent aux cas litigieux, c’est le moment idéal pour leur faire confiance. À titre d’exemple, il existe le groupe Créditpourtous ou encore Creatis.
  6. Parler avec son conseiller financier qui détient votre compte courant. Si vous êtes un fidèle client depuis des années, vous pouvez également faire une négociation avec votre banquier. Il arrive, parfois, que ce soit le seul organisme qui vous accorde sa confiance.

banque france refus rachat

La solution de l’extrême

Il faut contacter plusieurs organismes de crédits. Un refus ne signifie pas que les autres organismes vont rejeter vos dossiers. L’armement de courage est votre principal allié. Dans les cas d’extrême urgence, il faudra déposer un dossier de surendettement auprès de la Banque de France.

Rachat de crédits refusés
1 (20%) 1 vote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.