Rachat de crédits au Québec

Pour faire un bref point géographique, il faut savoir que le Québec est situé à l’est Canada. Cette grande ville francophone, qui compte plus de 8 millions d’habitants en 2016, affichait en 2015 un ratio d’endettement des ménages avoisinant les 146%. D’après l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économique), le Canada serait l’un des pays où vivraient les ménages les plus endettés. Face à un tel constat alarmant, il faut trouver des solutions durables pour ne pas crouler sous les dettes. Les Québécois sont donc en droit de se demander si le rachat de crédits (consommation ou immobilier) est une proposition financière envisageable pour sortir de ce calvaire. Voici quelques conseils sur la consolidation des dettes.

rachat credits quebec

Si l’on creuse un peu les rapports émis par les différents organismes d’études (études Desjardins par exemple), on constate que 10% de la population québécoise traverse une grave crise financière et que 4% sont dans l’obligation de jongler avec les épargnes ou les découverts bancaires pour éviter de sombrer dans l’endettement.

Y a-t-il des signaux d’alerte à prendre en compte avant de faire chavirer le bateau ? Les ménages responsables tiennent régulièrement leurs comptes. Il existe, d’ailleurs, de nombreux logiciels et/ou applications qui accompagnent les ménages dans cette démarche. De fait, le ménage s’aperçoit rapidement lorsque les charges deviennent trop pesantes sur le budget de famille. Accumulation des impayés, découvert bancaire, report d’échéance, emprunt d’argent dans l’entourage, privation sur les courses alimentaires…toute cette énumération sont des signes de difficultés financières.

Comment ne pas se noyer sous les dettes ? La consolidation des dettes est une solution possible. Cette solution, qui est proposée par les banques et les organismes de crédit, se base sur le principe de rembourser les différents créanciers d’un ménage en échange de quoi le québécois rembourse une nouvelle mensualité unique à un taux attractif sur une durée prévue dans le contrat de l’offre. La nouvelle mensualité à payer est moindre ce qui permet aux ménages québécois de récupérer un peu de pouvoir d’achat.

Pour prétendre à cette offre, le québécois endetté doit présenter un solide dossier avec de bonnes garanties. Il peut, par exemple, avoir un co-emprunteur ou mettre un bien en hypothèque (voiture, appartement, maison, garage…). L’institution financière a besoin d’avoir la certitude que la proposition de regroupement des crédits sera bénéfique pour l’emprunteur et que le remboursement des traites mensuelles aura bien lieu.

quebec

Il est de notre devoir de vous préciser que la consolidation de crédits permet à un ménage endetté de souffler de nouveau. Toutefois, le consommateur a la fâcheuse tendance à « trop » profiter de son reste à vivre. Il faut être responsable. S’engager dans un rachat de crédits est une proposition pour permettre à un ménage de rééquilibrer la balance budgétaire et de pouvoir épargner afin d’anticiper les éventuels impondérables de l’avenir. Il faut, donc, jouer la carte de la prudence lorsqu’on a recours à ce type de produits financiers.

Les institutions financières québécoises sont très pointilleuses et n’accordent pas facilement un rachat de crédits. Dans l’hypothèse où vous vous retrouveriez confronté à un refus, vous pouvez vous tourner vers « la proposition du consommateur ou rachat de crédits entre particuliers ».

Donnez une note 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.