Rachat de crédits Keyliance

Vous cherchez un expert dans la renégociation de crédits ? Keyliance peut vous accompagner dans votre projet. Le crédit à la consommation a fait son apparition en France dans les années 50. À cette époque, les ménages avaient recours à cette solution pour financer l’aménagement d’un foyer ou pour acheter un véhicule. Si cette aide financière est un réel atout, elle se doit d’être bien maîtrisée au risque de se retrouver surendetté. Constatant que les consommateurs rencontraient des problèmes de remboursement, Keyliance a choisi de les aider à optimiser leur budget en proposant le rachat des crédits. Keyliance est aujourd’hui l’un des spécialistes dans ce domaine.

Keyliance rachat credits

Quelles sont les solutions proposées par cet organisme ?

Quel consommateur n’a jamais rencontré de problèmes financiers ! Cette affirmation est d’autant plus vraie par les temps de crise et l’évolution du cadre de vie. En effet, il y a encore quelques années, l’endettement était essentiellement causé par la multiplication des crédits à la consommation (ou de crédits immobiliers). Aujourd’hui, ce fléau de la société est déclenché par plusieurs facteurs :

  • le chômage,
  • l’inflation,
  • les divorces,
  • les accidents de la vie (achat compulsif, alcoolisme, tabagisme…).

Toute personne responsable se doit de trouver des solutions crédibles pour vivre décemment. Si vous avez des crédits chez différents créanciers, la consolidation des crédits peut vous être avantageuse. Le fonctionnement est identique à tous les organismes de crédits. Keyliance met à votre disposition une somme d’argent (minimum 20 000 €) qui permet d’apurer les dettes en cours. La nouvelle mensualité à rembourser, qui aura été échelonnée sur une plus longue durée, sera plus basse. Mécaniquement, le reste à vivre est en augmentation.

Keyliance est un intermédiaire, c’est-à-dire qu’un conseiller va négocier auprès des différentes banques ou organismes financiers (Sygma Banque, HSBC, CFCAL, Crédit Mutuel, CGI, BNP Paribas…) pour trouver la meilleure solution en fonction du projet présenté. Il est, par conséquent, possible de faire appel à Keyliance pour le rachat de crédits à la consommation, mais aussi pour regrouper les crédits immobiliers. Il existe également la solution mixte qui consiste à réunir les prêts immo avec les prêts conso. Dans ce dernier cas de figure, une hypothèque sur un bien immobilier est exigée. Les propositions s’adressent autant aux locataires qu’aux propriétaires, qu’aux résidents en métropole ou dans les DOM. Keyliance ne pourra, cependant, pas épauler les locataires qui ont un dossier en Banque de France.

keyliance contact conseiller

Solution simple, rapide et efficace, mais qui demande tout de même d’être bien maîtrisé. Rappelons que cette opération financière reste un emprunt qu’il faut être en mesure de rembourser. Il faut, donc, impérativement vérifier sa capacité de remboursement et apprendre à gérer ses comptes. Nous tenons également à vous mettre en alerte sur le gain potentiel que vous allez réaliser grâce à cette opération financière. Pourquoi ? Votre situation financière va s’améliorer au fil des mois puisque les mensualités de remboursement vont être moindres. C’est le but de cette opération de finance. Il est conseillé de bien gérer son reste à vivre en limitant les dépenses inutiles pour ne pas sombrer de nouveau. Après un rachat de crédits, si la situation le permet, il est conseillé d’épargner pour faire face à d’éventuels imprévus de la vie.

Comment mettre en place son projet ?

Pour faire une demande d’étude personnalisée, il faut se rendre sur le portail en ligne Keyliance.fr. Après avoir spécifié son projet, sa situation financière et ses coordonnées, un conseiller se chargera de faire une étude approfondie et de vous recontacter pour faire le point sur la (ou les) solution(s) possible(s). Vous avez besoin de parler à un expert ? Composez le 03 200 000 02 en semaine de 7 h à 19 h ou le samedi en matin de 9 h à 12 h.

Donnez une note 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.