Rachat de crédits : définition et lexique

Pour financer des projets ou simplement pour améliorer sa qualité de vie, les consommateurs recherchent des solutions de financement. Le rachat de crédit en est une. Ce dispositif tout comme le crédit à la consommation est encadré par la loi française (loi Neiertz de 1991 ou encore la loi Scrivener du 10 janvier 1978). Quel est le principe du rachat de crédit ? Quels sont les avantages et les inconvénients ? Existe-t-il différents types de rachat de crédit ? Quelles notions faut-il connaître ?

besoin rachat credit

Point d’information sur le rachat de crédit

Le terme « rachat de crédit » définit parfaitement bien son objectif. Cette opération financière, qui est proposée par les organismes bancaires comme par les maisons de crédit, consiste à rassembler vos crédits en cours (les crédits à la consommation comme le crédit immobilier) en un seul et unique crédit avec des mensualités allégées. Une aubaine pour les ménages endettés qui sont en quête d’une solution pour réajuster la balance du budget, mais aussi pour les consommateurs qui souhaitent financer un nouveau projet (achat d’un véhicule par exemple).

avantages rachat credit

Les avantages du rachat de crédit sont donc :

  • Avoir un seul organisme de prêt et, par conséquent, une seule mensualité à payer.
  • Avoir une mensualité amoindrie pour une meilleure souplesse dans la gestion de ses comptes bancaires.
  • Diminuer son taux d’endettement.
  • Avoir un taux unique et constant.

Si cette solution de financement est alléchante, il existe un inconvénient majeur qui est l’allongement de la durée de l’emprunt. C’est une condition sine qua non pour faire diminuer le montant de la mensualité. Par ailleurs, il faut savoir que plus la durée de remboursement est longue, plus le coût total du crédit est élevé.

types rachat credit

Il existe plusieurs types de rachat de crédit.

Les solutions dépendent essentiellement des organismes. Voici les principaux :

devis regroupement de credit
  • Racheter les crédits à la consommation. Ici, seuls les crédits à la consommation sont concernés comme le prêt-auto, le prêt pour travaux, le crédit renouvelable ou encore le prêt pour le financement d’un voyage.
  • Racheter les crédits immobiliers. Ici, seuls les crédits immobiliers sont regroupés. Si vous n’avez qu’un seul emprunt immobilier, il est possible de le renégocier pour baisser le montant mensuel des remboursements.
  • Racheter les crédits à la consommation et les crédits immobiliers. Ici, l’organisme accepte de rassembler l’ensemble des crédits.

garanties rachat credit

Attention, dans certaines situations, l’organisme souhaite des garanties. Il peut s’agir :

  • D’un co-emprunteur : une personne (ou un organisme) se porte garant pour vous. Ainsi, si vous n’êtes plus en mesure de rembourser, c’est le co-emprunteur qui doit honorer les mensualités.
  • D’une hypothèque : l’hypothèque est le bien immobilier du demandeur. L’hypothèque est demandée lors d’une restructuration du prêt immobilier avec les crédits à la consommation. Le rachat de crédit est appelé le rachat de crédits hypothécaires.
  • D’une assurance emprunteur : il existe des assurances qui protègent l’emprunteur. Cette assurance est une garantie pour l’organisme puisque ce dernier est certain d’être payé en cas d’événements imprévus (accident, licenciement, décès).

lexique rachat credit

Vocabulaire du rachat de crédit

Afin de bien préparer votre rendez-vous avec un conseiller financier, il est important de prendre connaissance des différents termes utilisés en matière de rachat de crédit. En effet, il existe un vocabulaire propre au domaine de la finance et le jargon n’est pas toujours bien compris des citoyens lambda. Pour vous aider, nous vous avons listé les principales notions à connaître.

Assurance emprunteur : c’est un contrat qui protège vos crédits et une garantie supplémentaire pour l’organisme de prêt. En cas d’imprévu (licenciement, par exemple), l’assurance emprunteur prend le relais pour honorer le paiement des mensualités.
Capacité d’endettement (aussi appelée capacité de remboursement) : c’est la somme d’argent que vous possédez après avoir payé toutes vos charges. À partir de cette somme, il est possible de déterminer les mensualités et la durée d’un emprunt.
Capital restant dû : c’est le montant d’un crédit restant à rembourser.
Coût total d’un crédit : L’emprunt de base est augmenté par les intérêts. La somme de l’emprunt et des intérêts donne le coût total du crédit.
Crédit à long terme : si la durée est supérieure à 7 ans alors il s’agit d’un crédit à long terme. Dans le cas contraire, le conseiller financier utilise le terme crédit à court terme.
Hypothèque : Bien immobilier mis en garantie par son propriétaire. En cas d’impayé, l’organisme peut vendre le bien hypothéqué.
Mensualité : c’est la somme d’argent que vous versez chaque mois à l’organisme prêteur pour le remboursement de l’emprunt.
Taux de surendettement : c’est le rapport entre les ressources et les charges. Si le taux dépasse le seuil des 33 %, vous êtes considéré comme surendetté.
Taux variable : c’est le taux d’intérêt de votre emprunt. Il peut être révisé. Le montant des remboursements peut donc varier.
Taux fixe : c’est le taux d’intérêt de votre emprunt défini dans l’offre de prêt et qui restera identique tout au long de la durée du prêt.

Rachat de crédits : définition et lexique
Donnez une note 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.