Rachat de crédits en Bourgogne

Les rapports de la Banque de France montrent que le taux de surendettement des ménages est en constante augmentation. La Bourgogne, qui est composée de l’Yonne, la Côte-d’Or, la Nièvre et la Saône-et-Loire, n’est pas épargnée par cette hausse. En 2013, l’INSEE publiait un rapport dans lequel on pouvait lire qu’il existait trois types d’endettement : l’endettement pour investissements, l’endettement pour la consommation et l’endettement privé. Le rachat des crédits est-il une solution pour sortir de cette spirale infernale ?

bourgogne endettement

L’endettement des ménages en région Bourgogne

Avant de parler de la solution qu’est le rachat des crédits, il est essentiel de définir les trois types d’endettements afin de comprendre les raisons de la hausse du taux d’endettement des ménages. Ainsi :

  1. L’endettement pour investissements. Le prix de l’immobilier a flambé ces dernières années. À Dijon, par exemple, le prix au m² est approximativement de 1931€. À Auxerre, il faut compter en moyenne 1613€ par m². De fait, pour devenir propriétaire, les ménages sont dans l’obligation d’emprunter plus sur une plus longue durée.
  2. L’endettement pour la consommation. Le mode de vie des ménages a changé. On investit dans des biens mobiliers (véhicules par exemple), mais aussi dans les dernières technologies (Internet, Smartphone, ordinateur…). Les ménages ont recours aux crédits pour financer leur projet.
  3. L’endettement privé. Cette catégorie concerne les événements imprévisibles de la vie comme le divorce et le licenciement. En Bourgogne, le taux de chômage avoisine les 9,2%. Mâcon et Nevers font partie des villes de Bourgogne les plus touchées. Le changement de vie a un impact sur le budget du foyer.

Être endetté signifie que le ménage est dans l’obligation de vivre au-dessus de ses moyens (ou presque). Les ressources sont faibles par rapport aux charges (surendettement : les dépenses correspondent à 33% des revenus). Pour retrouver du pouvoir d’achat, le ménage doit augmenter ses revenus ou diminuer ses dépenses. C’est, dans cette optique, qu’entre en jeu le rachat de crédits.

 

rachat credits bourgogne

Le rachat de crédits, qu’est-ce que c’est ?

Cette solution, qui est proposée par la majorité des établissements de crédits comme des organismes bancaires, fonctionne sur un principe simple : réunir les crédits en cours dans un seul emprunt. Le nouvel emprunt est soumis à un taux d’intérêt unique. Les deux facteurs permettant de proposer une mensualité inférieure sont la durée et le taux. Le rachat de crédits a un autre avantage : il n’existe plus qu’un seul interlocuteur. De fait, en cas d’impondérable, il suffit de contacter son conseiller pour faire un report de traite.

L’équation est donc simple à résoudre. La baisse des mensualités des crédits à rembourser ajoutée à l’augmentation du reste à vivre donne une augmentation du pouvoir d’achat. Le budget du ménage est stabilisé. Conclusion : le rachat de crédits peut être une bonne alternative. Toutefois, il faut consommer cette option avec modération. Un emprunt engage et doit faire l’objet d’un remboursement.

Donnez une note 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.